Vol à main armée à Anderlecht

Verbreitung auf Anfrage von du Procureur du Roi de Bruxelles
Standort
Anderlecht
Datum

Le mercredi 24 juillet 2013 à 11.24 heures, la bijouterie 'Liliane' de la rue Wayez à Anderlecht a été victime d'un vol à main armée.

Deux individus sonnent à la porte pour accéder à la bijouterie. Ils se font ouvrir la porte par le commerçant qui ne se doute pas qu'il va être victime d'un braquage. Les deux comparses regardent alors des bijoux et examinent les vitrines. Ils sont méfiants et attendent le moment opportun pour agir. Ils patientent jusqu'à ce que le champ soit libre. A ce moment, l'homme européen sort une arme à feu, saute par-dessus le comptoir et menace le bijoutier. Mais ce dernier refuse de se laisser faire et lutte tant qu'il peut. Le second malfrat vient porter secours à son complice qui ne s'en sort visiblement pas. Même à deux, ils ont du mal à maîtriser l'homme âgé, qui n'est pas non plus impressionné par l'arme à feu tenue dans sa nuque.

Finalement, c'est l'africain qui retient le commerçant tant bien que mal, ce dernier ne cessant de lutter tout le long du braquage. L'homme blanc, quant à lui, se préoccupe de voler les bijoux des vitrines, avant de, tous deux, prendre la fuite.

Le premier auteur est de type européen et de corpulence normale. Il est âgé de 30 à 40 ans et a les cheveux châtains foncés coupés courts. Il portait des lunettes, une chemise foncée à longues manches, un pantalon en tissu foncé et des souliers noirs.

Le deuxième auteur est d'origine africaine, également âgé de 30 à 40 ans. Il est plus grand et de corpulence forte. Il portait une barbe de quelques jours. Il était vêtu d'une chemise blanche avec cravate grise, un pantalon foncé et des souliers noirs. Il portait une casquette bleue munie du logo représentant la panthère de la marque AIRNESS.