Disparition inquiétante de Jelle Leemans

Breitet sich auf Nachfrage du parquet d'Anvers
Platz
Rumst
Datum

Le 21 novembre 2013 vers 08h00, Jelle Leemans, âgé de 27 ans à l’époque, a quitté sa petite amie à Rumst pour se rendre à Roosendaal aux Pays-Bas. Il n’est jamais revenu. Les enquêteurs soupçonnent qu’il a été victime d’une affaire de drogue ayant mal tourné. Son corps n’a pas encore été retrouvé.

Le Procureur général de Breda offre une récompense de 15 000 € pour tout renseignement qui mènerait à la résolution du dossier.

Le 21 novembre, jour de sa disparition, Jelle a traversé la frontière belgo-néerlandaise vers 09h30. Il ressort de l’enquête que Jelle avait parfois rendez-vous à Nispen (NL), dans les environs du carrefour de ‘Steenpaal’ et ‘het Dreefje’ (à 100 mètres de l’autre côté de la frontière), où il montait dans une autre voiture pour ensuite revenir avec de la drogue à sa voiture.
Les enquêteurs font appel aux personnes qui auraient vu quelque chose de suspect, une rencontre ou un transfert dans une autre voiture.

Ce jour-là à 09h56, le signal du téléphone portable de Jelle a été capté à Roosendaal (NL). Les enquêteurs supposent que le signal du GSM a été capté en provenance de la ‘Burgemeester Schneiderlaan’ sous la A58.
Les enquêteurs font également un appel à témoins à ce sujet. Depuis, le GSM est éteint.

L'Audi A3 blanche de Jelle a été vue circulant le matin de sa disparition à 11h30 ‘Sint-Jobsesteenweg’ à Brasschaat, en provenance des Pays-Bas.

Quatre jours après sa disparition, le 25 novembre 2013, la voiture de Jelle a été retrouvée ‘Campiniastraat’ à Merksem, stationnée devant le numéro 76.
Un témoin a vu que le véhicule a été abandonné vers midi par un individu portant la capuche de sa veste ou de son pull sur la tête. Il est parti à pied vers la station d’épuration.

Les enquêteurs sont également à la recherche de deux possibles témoins, filmés à proximité de la ‘Bredabaan’ le 21 novembre 2013 au moment de l’abandon de la voiture.

Description des témoins
La première personne est un homme avec des lunettes un peu plus âgé que le second témoin. Il portait un imperméable foncé et une mallette. Il était à pied et les enquêteurs supposent qu’il habite ou travaille à proximité.
La seconde personne est un homme jeune, qui était vêtu d’une petite veste foncée et d’un jeans. Il était également à pied et est probablement de la région ou allait à l’école dans les environs.

La voiture de Jelle n’était pas verrouillée et un restant de sandwich à moitié mangé s’y trouvait encore.
L’enquête a démontré que l’ADN de Jelle se trouvait sur ce sandwich, ainsi que celui d’une femme inconnue.
Les enquêteurs sont à la recherche de cette femme ayant mangé ce sandwich dans la voiture de Jelle.
Toute information concernant l’emballage du sandwich (papier blanc à carrés roses) est également la bienvenue.