Un nouvel espoir grâce à l’opération Identify Me : déjà plus de 200 renseignements reçus au sujet de 22 femmes non identifiées

La première semaine de l’opération Identify Me a déjà fourni de nouvelles informations précieuses dans les recherches visant à faire la lumière sur l’identité de 22 femmes. Les services de police de Belgique, d’Allemagne et des Pays-Bas ont reçu ensemble plus de 200 renseignements, dont certains noms précis dans le cadre de plusieurs affaires. Les services de police des trois pays et Interpol considèrent que les résultats obtenus jusqu'à présent sont encourageants, mais ils soulignent que des informations supplémentaires sont encore nécessaires.

La campagne internationale Operation Identify Me a été lancée le mercredi 10 mai par la Police Fédérale belge, le Bundeskriminalamt allemand, la police néerlandaise et Interpol. Depuis lors, 22 avis de recherche ont été publiés sur la page internet www.interpol.int/im, accessible au public. Toutes les victimes sont des femmes non identifiées, qui ont très probablement perdu la vie à la suite de faits de violence. 

Informations exploitables

Cet appel international a déjà permis de récolter des informations exploitables. Les organisations policières des pays participants à l’opération ont déjà reçu des dizaines de renseignements utiles :

  • En Allemagne : 122 
  • Aux Pays-Bas: 51
  • En Belgique: 55

Si la provenance possible de vêtements ou bijoux ont suscité de nombreuses réactions, des noms de certaines victimes ont également été mentionnés à plusieurs reprises.Ces informations font bien entendu l'objet d'une enquête plus approfondie. 

Les informations qui nous parviennent donnent à penser que la campagne bénéficie d’une grande attention médiatique mondiale. En effet, des renseignements nous arrivent des quatre coins du monde. L’organisateur de la campagne, Martin de Wit, de la Landelijk Team Opsporingscommunicatie aux Pays-Bas, tient à remercier, au nom des différents partenaires, l’ensemble des personnes ayant envoyé leurs témoignages : « Nous sommes profondément reconnaissants de tout le soutien et de toute l’attention qui sont accordés à notre opération. Cela fait chaud au cœur de constater à quel point l’appel à témoins est relayé sur Internet. Plusieurs spécialistes du monde entier nous proposent aussi spontanément leur aide. Merci à vous ! Ces femmes qui font l’objet de la campagne méritent que l’on retrouve leur identité, et nous avons déjà bon espoir que cette mission aboutisse dans plusieurs affaires. Nous tenons dès lors à remercier tout particulièrement les personnes qui se sont manifestées. Et nous demandons à toutes et à tous de poursuivre l’effort. Le moindre renseignement peut être d’une importance capitale pour les proches de ces victimes, le seul espoir. Nous voulons remercier toutes les personnes qui donnent des renseignements. Chaque information peut faire la différence pour les familles endeuillées. »

Enquête

L’heure est à présent à l’analyse des informations reçues dans les trois pays participant à l’opération. En cas d’identification prochaine de certaines victimes, la priorité absolue sera bien entendu d’informer les proches de leur sort. D’autant plus que dans presque tous les cas, il est probablement question d’une affaire criminelle. C’est la raison pour laquelle les enquêteurs devront disposer de toute la capacité nécessaire pour poursuivre consciencieusement leurs travaux d’enquête après une éventuelle identification, laquelle pourra donc prendre un certain temps avant d’être rendue publique. D’ici là, toute information concernant chacune de ces affaires sera naturellement bienvenue. 

Tags