Surfons Tranquille: Évitez les pièges des pirates informatiques

Ces derniers temps, nos contacts sociaux reposent surtout sur le virtuel. Les pirates en profitent en faisant croire qu’ils contrôlent votre ordinateur et réclament des rançons. Voici nos conseils pour vous éviter de tomber dans le piège. 

Vous êtes nombreux à avoir signalé l’arrivée de messages dans lesquels l’auteur affirme avoir pris le contrôle de votre ordinateur. C’est ce que nous explique Olivier Bogaert, commissaire à la Direction centrale de la lutte contre la criminalité. « Dans son message, le pirate précise qu’il a pu constater que vous consultiez des sites pornographiques pendant vos pauses. Il met alors la pression en ajoutant qu’il a pu réaliser des vidéos intimes pendant les consultations de ces sites parce qu’il a pris le contrôle de la webcam. » Il vous menace alors de partager les vidéos avec vos contacts privés et professionnels.

Pour ne pas dévoiler les images, le pirate réclame une rançon qui peut parfois atteindre plusieurs milliers d’euros, à payer en bitcoins. « Pour démontrer à la personne visée qu’il a le contrôle de l’ordinateur, souvent, le pirate utilise son adresse mail et il y précise qu’il a trouvé le mot de passe en l’affichant dans le contenu de son message. »

Nos recommandations

Voici nos conseils pour éviter de tomber dans le piège:

  • Ne répondez pas aux messages. Si vous le faites, le pirate saura que votre adresse mail est active.
  • Ne payez pas et conservez les preuves des échanges en effectuant des captures d’écran. Vous pourrez ainsi signaler la tentative d’extorsion sur le site pointdecontact.belgique.be.
  • En vous rendant sur la plateforme Firefox Monitor, vous pourrez vérifier facilement si des données liées à votre adresse n’ont pas fuité, suite à une attaque ou l'exploitation d'une faille de sécurité. « Si c’est le cas, vous recevrez les informations qui vous indiqueront quel type de données ont pu ainsi être récupérées par des sources externes. Et en plus de ces informations, vous recevrez des conseils qui vous permettront de sécuriser tous les autres comptes dont vous faites usage », termine Olivier Bogaert.