Surfons Tranquille: De faux mails et prétendus payements de PayPal

Le service de paiement en ligne PayPal est une nouvelle fois victime d’usurpation de son identité. Méfiez-vous des faux mails et ne communiquez pas vos informations personnelles !

Fort utilisé en cette période de Covid-19, le service de paiement en ligne PayPal est la cible des pirates. De nombreuses personnes reçoivent des (faux) mails mentionnant le nom PayPal, cliquent sur le lien et communiquent leurs données personnelles aux arnaqueurs. Ceux-ci utilisent aussi l’identité de PayPal en faisant croire que leur payement en ligne pour un objet que vous vendez a bien été effectué et que vous pouvez donc envoyer l’article. « Sauf que ce mail est un faux qui reprend avec exactitude la forme et le contenu de ceux que Paypal vous fait parvenir. Pour vous prémunir de cette technique, vous devez donc être attentif à quelques détails. Vous devez notamment vérifiez l'adresse de l'expéditeur. Si cette adresse ne contient pas la mention “@paypal.be” ou “@e.paypal.be”, il s’agit très certainement d’un mail frauduleux », expose le commissaire Olivier Bogaert, de la Federal Computer Crime Unit.

D’autres conseils...

Une autre méthode simple est de vous connecter à votre compte PayPal afin de vérifier s’il a été crédité. Ne donnez pas de suite si le prétendu acheteur n’a pas versé la somme.

Voici les autres conseils de notre spécialiste afin d’éviter les mauvaises surprises :

  • Préférez toujours les sites belges. « En cas de problème avec votre acheteur, vous disposerez de plus de ressources d’un point de vue juridique. »
  • Il n’est pas normal que le vendeur doive envoyer de l’argent. Soyez attentifs aux frais à couvrir.
  • En cas de mail suspect, vérifiez l’adresse dans un moteur de recherche. « Des forums spécialisés dans la prévention des arnaques mettent en évidence les adresses qui ont déjà servi à abuser d’autres vendeurs », prévient Olivier Bogaert.
  • Et puis, n’hésitez pas non plus à fixer un rendez-vous avec l’acheteur dans un lieu public. Vous lui remettez l’objet, il vous paye et vous évitez en plus les frais annexes. S’il ne vit pas dans votre région, un virement bancaire et un envoi par la poste (ou un autre service avec numéro de suivi) est toujours envisageable.