Signature d'un protocol "synergies judiciaires" en Brabant wallon

Un protocole « synergies judiciaires » vient d’être signé ce mardi en Brabant wallon. Il s’agit d’une première ! 

Ce protocole constitue l’aboutissement d’une étude approfondie en la matière. Son but : améliorer la qualité du travail judiciaire par la mise en place de structures et d’espaces de collaboration. En pratique, on y trouve des réseaux d’expertise et la création de processus de travail uniformisés. L’objectif étant d’assurer une « prise en charge efficace des faits judiciaires qualifiés de significatifs sur l’arrondissement ».  

Le procureur du Roi Jean-Claude Elslander, le directeur judiciaire, Laurent Blondiau, le directeur coordinateur, Olivier Lozet ainsi que les dix chefs de corps de l’arrondissement du Brabant wallon se sont engagés en signant ce protocole. Cet événement s’est tenu en présence de responsables de la Police Fédérale.  

« Je salue l’esprit de coopération qui existe entre les responsables policiers et les magistrats du Brabant wallon. Celle-ci a grandement facilité ce protocole innovant dans la gestion commune des faits significatifs », a souligné le directeur judiciaire, Laurent Blondiau.  

Le protocole se traduit notamment par la désignation d’un interlocuteur unique en cas de faits « significatifs et urgents », la désignation d’un référent dans les zones de police afin de filtrer les dossiers « jeunesse », la prise de mesures en matières économiques et financières pour faire face aux nombreux dossiers et enfin, la mise sur pied d’une procédure de gestion de l’information. 

Le protocole sera amené à être revu et corrigé suivant l’expérience sur le terrain. Sa réussite engage l’ensemble des partenaires.