La criminalité n'a pas de sexe : découvrez les femmes fugitives les plus recherchées d'Europe

Les femmes sont-elles aussi capables que les hommes de commettre des crimes graves ? Les femmes fugitives figurant sur le site web Europe's Most Wanted en sont en tout cas la preuve. Les criminels – des deux sexes – au centre de cette nouvelle campagne des services répressifs de l'UE sont tous recherchés pour des infractions graves : meurtres, trafic de drogue, fraude, vols et traite des êtres humains. Nous faisons appel à vous afin que vous nous communiquiez toute information qui pourrait nous aider à retrouver leur piste et à leur faire assumer la responsabilité de leurs crimes.

De nombreuses études ont examiné la question du sexe dans la criminalité. La majorité d'entre elles se sont penchées sur le sexe de la victime, mais moins souvent sur celui de l'agresseur. Toutefois, au cours des dernières décennies, le nombre de femmes impliquées dans des activités criminelles a augmenté, mais à un rythme plus lent que celui des hommes. L'une des explications possibles est que les avancées technologiques et les normes sociales ont libéré les femmes du foyer, ce qui a accru leur participation au marché du crime. Selon les chercheurs,  il est important d'étudier le comportement criminel des femmes afin de déterminer si les politiques visant à réduire la criminalité devraient être différentes pour elles.

Mascarade du crime

Au total, 22 États membres de l'UE ont sélectionné chacun l’un de leurs fugitifs les plus recherchés pour « participer » à cette campagne. L'accent est mis sur l'histoire qui se cache derrière le crime : au début, le visage du fugitif est entièrement couvert d’un masque. Puis, au fil de l'histoire, des parties du masque disparaissent, laissant le spectateur deviner le sexe du criminel.

L'objectif est d'attirer le plus de visiteurs possible sur www.eumostwanted.eu/crimehasnogender. L'expérience nous a montré que plus on est nombreux à connaître le visage des fugitifs recherchés, plus il y a de chances qu’on puisse placer la dernière pièce du puzzle pour retrouver et arrêter la personne recherchée. Les informations peuvent être envoyées anonymement via le site web, directement aux enquêteurs nationaux en charge du dossier du fugitif.

Cette approche a montré toute son efficacité ces trois dernières années. Après chaque campagne de communication de grande envergure, plusieurs fugitifs recherchés ont été arrêtés ou se sont rendus, la pression étant devenue trop forte pour eux et/ou leurs proches. Depuis le lancement du projet, 69 criminels figurant sur le site web ont été arrêtés. Dans au moins 21 cas, ces arrestations ont été rendues possible grâce aux informations communiquées par le grand public via le site web.

Europe's Most Wanted a été lancé par la communauté ENFAST en janvier 2016 avec le plein soutien d'Europol. Les membres d’ENFAST sont tous spécialisés dans la localisation des criminels en fuite soupçonnés de crimes graves, ou condamnés pour de tels actes, et faisant l'objet d’un mandat d'arrêt européen.

En reconnaissant l'un des fugitifs les plus recherchés d'Europe, que ce soit un homme ou une femme, vous aiderez peut-être la police à rendre l'Europe plus sûre. 

www.eumostwanted.eu/crimehasnogender