Classic 21 Sécurité : Visibilité en hiver, comment bien voir ?

Si être bien vu sur la route est essentiel, bien voir l’est tout autant. Et bien voir, ça regroupe tout un tas de précautions variées. Passons les en revue...

Tout d’abord, bien entendu, bien voir, ça signifie des vitrages propres. Vous pensez immédiatement au pare-brise et aux autres vitres de votre voiture. Il est important de les nettoyer régulièrement mais aussi de les dégager complètement du givre, de la buée ou de la neige. Trop souvent, on croise ce que j’appelle des conducteurs sous-mariniers parce qu’ils ont la même visibilité sur l’extérieur que dans un sous-marin, avec seulement un petit hublot dégagé devant leur nez. C’est vraiment une très mauvaise idée que de circuler dans ces conditions. Pour info, des vitrages sales ou embués n’ont pas pour seule conséquence de moins bien voir, mais aussi de vous éblouir davantage quand les rayons du soleil ou de phares de voiture les traversent !

Attention, les vitrages de l’habitacle sont loin d’être les seuls vitrages qu’il faut tenir propres et dégagés. Vous avez aussi les différents feux et les rétroviseurs qui doivent être impeccables. L’un comme l’autre participent à une bonne vision.

Pour les porteurs de lunettes également, il est important de nettoyer celles-ci avant de prendre la route. Comme pour le pare-brise, un film gras sur des lunettes favorise l’éblouissement !

Détenir des lunettes de soleil toute l’année aide aussi à bien voir, mais l’hiver, le soleil est encore plus souvent éblouissant qu’en été car il est souvent bas sur l’horizon au moment où vous circulez !

Pour les motards, c’est avec la visière de leur casque qu’ils doivent être aux petits soins. Attention à utiliser les bons produits et les bons chiffons pour ne pas rayer cette visière. Lisez le mode d’emploi du casque ou demandez conseil à votre revendeur !

Enfin, bien voir, c’est aussi bouger le corps. Vos yeux, votre tête et votre tronc doivent être utilisés pour aller chercher en permanence les informations importantes où elles se trouvent. Ça veut dire regarder loin devant soi, consulter très régulièrement ses rétroviseurs, mais aussi tourner la tête pour gommer l’angle-mort avant de dépasser ou de changer de direction, ou encore se pencher en avant pour avoir une meilleure visibilité dans un carrefour dangereux.

Enfin, bien voir, c’est aussi anticiper en portant le regard en direction des sources potentielles de risque. Y a-t-il un piéton sur le trottoir proche du passage que je m’apprête à franchir ? Le cycliste qui tourne la tête derrière lui ne va-t-il pas bientôt changer de direction ? Un piéton ne risque-t-il pas de surgir du bus qui commence à débarquer ses passagers ?

Vous l’avez compris, bien voir, ça ne se résume pas à bien regarder devant soi, mais ça nécessite un bon entretien de tout ce qui peut vous aider à observer le trafic et une utilisation active de votre vue et de votre corps.